Du côté de Mars (probablement)

 

 

En cette Maison, en ce lieu, en cette chambre,

Il ou elle, soignant ou soigné, se met à parler.

 

En cette tête, en cet aquarium, en cette langue, en cette solitude,

ces évocations, ces disparus, déjà, essaient de nous dire au mieux ce que c'est que l'isolement.

La perte, le futur. L'amour. L'enfance ou son souvenir.

 

Une main trace dans l'air le dessin d'une maison.

Une pantoufle tombe d'un pied.

Une page de La Dépêche se tourne.

 

Du côté de Mars (probablement) est un spectacle basé sur les captations réalisées au sein de plusieurs EHPAD* .

*EHPAD : Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes

Affiche definitive

Le spectacle Du côté de Mars (probablement) initie le cycle des Pures Coïncidences imaginé par Aphélie Cie.

Basé sur une investigation réalisée en EHPAD, mais conçu pour être un objet artistique autonome, ce spectacle met en scène des évocations de personnes et d’un espace.
Cette création est basée sur les écrits réalisés par Charlotte Piarulli à la suite de cette immersion en EHPAD.

De la scène, des échos nous parviennent ; une dame crie, plus loin dans le couloir. Ailleurs, un petit poste diffuse du classique, à longueur de journée. La télévision braille l’énième épisode du feuilleton de l’après-midi, devant quelques assoupis.
Des détails, encore ; les enfilades de portes anonymes dans un couloir, la fissure d’un mur, les cailloux gris du parterre de l’allée, dehors.
Et puis, quelques murmures. Les paroles d’une chanson oubliée, les refrains que l’on se répète à soi-même, pour ne rien oublier.
Les hésitations, les questions posées au silence.

Sur scène, trois corps. Pas vieux ceux-là, non, mais empêtrés. Émus. Qui attendent, des corps qui passent, des corps qui pensent. Qui se laissent aller. Qui ne sont pas polis, ni toujours bien habillés. Qui discutent. Du temps qu’il fait, et de ce que c’est que vieillir.


L’enjeu, pour les trois acteurs sur le plateau, est d’évoquer des personnes rencontrées, parfois fantasmées, souvent véritables, et de les laisser se dire ainsi, dans le seul état de leur apparition.

recueil et mise en scène  Charlotte Piarulli

interprétation  Pierre-Benoît Duchez, Laurie Montamat et Charlotte Piarulli

création sonore et vidéo  Robin Piarulli

régie  Mathilde Pachot

 

partenaires Théâtre Le Ring, Lycée Léo Ferré, association La Bobine 

recueils  EHPAD Le Bois Vert (Lardennes), EHPAD Le Mas (Gourdon, Lot)

réalisation des films de présentation  Dario Sajeva

production  Aphélie Compagnie 

durée 1h30

tout public, à partir de 7 ans