Les Pures Coïncidences

Les éléments de cette oeuvre sont fictifs.

Toute ressemblance entre une personne existant ou ayant existé serait une pure coïncidence.

 

Les Pures Coïncidences, en référence au film éponyme de Romain Gary, désignent un champ d'action et d'études d'Aphélie Compagnie, qui consiste à rendre poétiques des investigations documentaires dans des espaces clos.

 

- L'espace clos -

Seul invariant dans cette démarche de documentaire poétique, Aphélie fait des espaces clos ses lieux privilégiés d'investigation artistique.

Étymologiquement, l'espace clos désigne un lieu achevé, terminé. Il est clos sur lui-même, dans le sens où il suppose une logique, des règles et un fonctionnement autonomes et indépendants.

Toute immersion, voulue ou imposée, longue ou courte au sein de cet espace suppose de faire avec cette logique autoréférencielle.

 

- Une intuition - 

À première vue, il ne semble pas possible de composer avec ces espaces. Tout semble s'y dérouler conformément à l'ordre induit par le lieu lui-même.

Il est pourtant possible de rencontrer dans ces endroits des individus qui résistent, d'une manière ou d'une autre, à l'effacement des singularités et des spontanéités supposé par ces lieux.

Cette résistance, Aphélie le constate au cours de ses investigations, passe très souvent par le langage, que celui-ci soit verbal ou corporel. C'est un peu comme si le corps et la langue prenaient des chemins détournés pour se dire, se raconter.

Pour exister malgré tout, les singularités prennent alors ces chemins de traverse, jouent avec la règle et deviennent presque insaisissables. 

Ce sont ces endroits de résistance qu'il importe à Aphélie de révéler.

 

- La captation | l'état d'incertitude - 

Pour ce faire, Aphélie investit un endroit qu'elle détermine comme étant clos, et initie une démarche de captation proches des premiers moments de l'alboration d'un documentaire.

Ce faisant, nous cherchons à utiliser le maximum de supports de captation, et à n'en privilégier aucun jusqu'au moment où le propos lui-même va réclamer l'utilisation dominante de l'un d'entre eux.

Ainsi, depuis les premiers instants de l'investigation en espace clos jusqu'à l'élaboration d'une forme de restitution, nous restons dans l'incertitude de l'objet que nous présenterons au public (livre, spectacle, installation plastique, conférence, film...).

 

Nous espérons, en suivant ce protocole de création, aboutir à un objet artistique dans le sens où nous cherchons, parmi les formes possibles de restitution, laquelle ou lesquelles nous permettent de rester au plus proche des possibles qu'ont ouvert nos investigations en espace clos.

 

  • Du côté de Mars (probablement) | spectacle

investigation en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

création les 6, 7 et 8 décembre 2017 au Théâtre Le Ring, Toulouse. 

mise en scène  Charlotte Piarulli

interprétation  Pierre-Benoît Duchez, Laurie Montamat et Charlotte Piarulli

régie  Mathilde Pachot

 

  • Lampedusa, porte étroite 

investigation sur l'île de Lampedusa 

Création 2018