Les Nuits 21

Les Nuits 21 – note d'intention.

Je travaille en ce moment comme veilleuse de nuit auprès de huit personnes porteuses d'une Trisomie 21.

Dans ce contexte, j'accompagne ces jeunes adultes sur les temps du soir, de la nuit et du matin dans l'acquisition d'une autonomie plus grande. L'enjeu de ces séjours d'apprentissage est de donner à ces jeunes adultes les moyens d'envisager à terme de vivre seuls, dans leur propre appartement.

Sur ces temps de nuit et de réveil, j'écoute et je recueille les confidences, les peurs, les coups de gueule de ces huit personnes sur lesquelles je « veille ».

L'idée serait pour moi de rassembler ces témoignages dans un objet-livre qui puisse faire écho à ces moments crépusculaires et matinaux. Il s'agirait de faire apparaître, avec la même honnêteté qu'en ces moments de confidences, la singularité des personnes rencontrées au-delà de la pathologie qui, trop souvent, suffit à leurs interlocuteurs pour les identifier.

Cet objet artistique constituera le nouvel opus de la série des Pures Coïncidences.

 

- extraits - 

 

23h30

"- Tu vois Charlotte, moi j'ai appris à écrire à 9 ans, sur le tard, quoi, vous voyez.
Et mes parents, jamais ils ne m'ont lâchée, tu vois, même sur le tard, le tas.
Alors depuis tous les soirs moi j'écris, j'écris pour eux, parce que je leur dois tout, vous voyez Charlotte.
J'voudrais écrire un album, un album d'amour pour mes parents, pour qu'il soit vendu en des millions d'exemplaires et pour que tout le monde sache l'amour de mes parents, l'amour pour mes parents.
J'peux te lire mon texte d'aujourd'hui ?
Il s'appelle Papa Mon Amour."

 

 

6h du matin.


"-Charlotte, pourquoi il fait nuit ?
-Parce que nous nous sommes levés avant le soleil.
-Avant le soleil ? Ah non, ça c'est pas cool. Ça c'est pas cool, Charlotte, il va falloir changer ces horaires de lever, parce que là, ça ne va pas du tout du tout du tout."

 

7h30


" -Charlotte, pourquoi il fait jour ?
-Parce que maintenant, le soleil est levé.
-Ah. 
...
Il faut vraiment changer l'horaire de lever, parce que là, ça ne va pas du tout du tout du tout."

 

 

22h

"- Charlotte, regarde. Tu vois ce masque de nuit, il me permet de dormir, mais aussi de grignoter quelque chose en cachette.
- Tu veux dire, en cachette de toi-même ? Tu ne te vois pas toi-même en train de grignoter, donc c'est bon ?
-Oui, voilà. C'est ça, Charlotte."